mercredi 27 juin 2007

des contours qui restent à définir

Il y a trois mois déjà que nous avons élu notre président et que nous attendons qu'il commence l'exécution de son programme électoral.
Programme que j'ai longuement relu et qui soit dit en passant ne comporte nulle part la mention précisant les seules décisions prises par le gouvernement seront les renouvellement des permis de recherche et la nomination des fidèles.
D'après J.D. de Nouakchott Info le président aurait dit en s'adréssant à un groupe de cadres amis de ZZ " qu’il est permis de garder l’espoir de voir les conditions de vie des mauritaniens s’améliorer au cours des exercices prochains. Cependant, note-t-il, pour le reste de l’exercice 2007, force est de constater que la marge de manoeuvre du gouvernement est limitée. Pour lui, cette situation résulte de deux facteurs à savoir le déficit de la production pétrolière et le poids de certaines dépenses antérieures."
Nous constatons quant à nous que les fameux revenus pétroliers qui devaient être gardés pour les générations futures (une aberration soit dit en passant) et donc seraient des recettes non budgétisées, se retrouvent miraculeusement être la cause du déficit budgétaire à hauteur de 17 milliards!! chiffre qui d'ailleurs autre coïncidence étonnante correspond exactement à la somme qui se trouve actuellemnt dans le fameux compte 64 M$ .
autre cause de ce famaux déficit, nous dit-on, des dépenses imprévues engagées par le gouvernement passé, qui d'ailleurs nie vigoureusement ce fait.

Donc Monsieur le président nous avons votre parole contre la leur: une seule solution
AUDITEZ !!!
je sais c'est une idée fixe que nous continuerons tous à véhiculer jusqu'à ce que ce soit fait.

Aujourd'hui le conseil des ministres a approuvé un projet de loi de finance rectificative 2007.
espérons juste que le souci affiché de réduire les charges et dépenses de l'état se traduira par l'annulation ou du moins la réduction drastique des chapitres "dépenses diverses"
mais gageons qu'avec l'avènement de grands spécialistes de ce chapitre avec les dernières nominations, celui-ci aura encore de beaux jours devant lui.

Min Nahiyetin Oukhra parmi ces sociétés qui nous arnaquent, les nouvelles banques étrangères BNP Paribas et Société générale nous proposent des taux d'intérêt défiant toute concurrence entre 15 et 18% , si l'un de vous est client d'une de ces banques en France, il serait intéressant de savoir quels taux sont appliqués là bas?
à leur décharge les autres banques appliquent des taux allant de 20 à 25 % voire parfois 28%
pour encourager l'investissement et relancer l'économie, il va falloir repasser.

la palme d'or de l'arnaque est tout de même décernée à la BCM , dont le gouverneur ne cessent de faire de grands discours sur les équilibres macroéconomiques et sur la réduction de l'inflation qui selon luiserait stabilisée autour de 6%.
Pourquoi alors des taux d'intérêt usuriers??

Alors en paraphrasant Sidioca qui parle d'une formation politique dont les "contours restent à définir", nous avons un état dont les contours restent à définir.

LM