samedi 16 juin 2007

Non à l’instrumentalisation politico-idéologique du savoir.

Que les Mauritaniens de tous bords , en Mauritanie et ailleurs. Que les mouvements politiques de tous bords en Mauritanie et ailleurs sachent que tous les esprits libres de Mauritanie, contreront sur le plan des idées et sur le terrain, en se battant pied-à-pied s’il le faut, toute attitude tout courant politique, idéologique, économique, éthnique , militaire qui mettrait en cause les principes suivant :

  • L’identité de la Mauritanie en tant que pays composé d’un peuple arabe, négro-africain et berbère, uni et solidaire.
  • L’appartenance de tous les mauritaniens à un même et unique territoire, défini géographiquement, à un Etat , souverain sans division de race , d’ethnie ou de réligion
  • Le rejet de toutes théorisations idéologique, politique, économique visant l’identification du Mauritanien
  • Le rattachement du mauritanien à sa patrie par le jus sanguinis (droit du sang)et le jus solis (et droit du sol) sans autres considérations hors-la-loi .

Ces principes immuables rejettent toute volonté d’établir un discours ségrégationniste, racial basé sur une volonté malsaine d’introduire la division entre tous les mauritaniens arabes, négro-africains ou berbère. De refuser le droit des mauritaniens déportés au retour dans leur pays ou de ne pas leur reconnaître leurs droits fondamentaux à vivre sur le sol de leur pays dans la dignité.

L’air du temps revèle des « intellectuels » qui, de conférences en conférences ,de réunions publiques en réunion privées, utilisent un argumentaire scientifique économique et financier, juridique et social, instrumentalisé pour étayer des thèses racistes et d’exclusion.

Que ces « conférenciers « et autres « universitaires » sachent que nous les laisserons pas faire et qu’ils trouveront en nous, et en tous ceux épris d’une Mauritanie unie et sans haine, une muraille qu’ils ne pourront pas franchir.

Aussi nous adressons une mise en garde solennelle à tous ceux qui utiliseront un savoir acquis pour en faire un instrument de divison et de justification de l’inhumain , que nous leur répondrons ici-même et ailleurs quelles que soient leurs positions scientifique,politique, idéologique ou sociale.

Que nous ne tolérerons pas que les principes ci-dessus mentionnés soient effleurés ni remis en cause.

Sur ce plan, nous déve loppons une forme d’intolérance intellectuelle qui ne s’embarassera pas de contrer nommément les personnes et les organisations politiques ou autres qui se livreraient à la division du peuple mauritanien par le recours à la manipulation des esprits.

S’il est intolérable que des individus cherchent à diviser un peuple, il est d’une malhonnêteté intellectuelle évidente de vouloir le faire en usant et en abusant d’un savoir qui, au lieu de servir la communauté, s’acharne à la détruire.

Mais une chose est certaine ils trouveront ,en nous, l’antithèse exacte de leurs discours; dussions-nous être le dernier bastion de resistance.

Pr ELY Mustapha