jeudi 31 mai 2007

avons nous la grandeur et l'ambition ?

si je résume la situation de ces derniers jours ..
après la crise d'eau et d'électricité qui a failli provoquer l'effondrement de tout Nouakchott en causant des dégâts matériels aux citoyens que nous n'avons pas fini de chiffrer, le silence prolongé du coté du ministère publique, il y a eu visite du président pour l'hôpital, il y a eu lettre de mission pour le PM, il y a eu le 5eme (depuis les élections) conseil de ministre aujourd'hui (on sait que ça n'a pas risqué d'être un conseil houleux, pourtant il y a de quoi l'être), probablement, il y aura un petit ou grand discours demain donné par le PM devant un parlement que je ne sais pas qualifier.

entre temps, il y a eu soixante cérémonies de réception de personnes au palais. ould ckeikh abdallahi a battu le record de nombre de personnes reçu au palais présidentielles, de simple chercheur de nomination au prétendant représentant de l'opposition en passant par ould yassa, tous le monde a eu son droit d'être reçu par le président.
et curieusement tout ce beau monde s'accorde que ould cheikh abdallahi est bon, de bonne famille, de bonne volonté, certains même ont osé dire leur certitude déjà de sa compétence, etc

mais, ce que leur aurait échappé c'est que tout ça est bon à RIEN.
que le président ou son PM aient des bonnes volontés et des bonnes intentions .. bla bla, les Mauritaniens n'en veulent plus entendre.
pourquoi êtes vous obliger à chaque fois de sentir le besoin de dire des mots qui n'ont plus aucune signification en ce 21eme siècle tel "bonne volonté" ou encore des propos décousu et farfelus comme "on prendra toutes les mesures nécessaires pour résoudre le pb" ?

Ahmed ould sidi baba, prés avoir bassiné le président et le gouvernement à la tété, le lendemain après être reçu par ce même président, Ould sidi baba en sortant déclare "j'ai senti chez l'homme une volonté ferme ..."

pour finir et en un seul mot : on ne veut plus entendre parler de bonnes volontés qu'elles soit chrétiennes ou chiites.
on attend du CONCRET.

Les nombreuses années de misères et de tractations de la vies quotidiennes ont balayé (à raison) avec elles toute forme de naïveté et de bonhommie qui caractérisaient l'individu Mauritaien d'antan.
après un long mois d'inertie et d'inactivisme, une visite éclaire à un hôpital INSALUBRE tel que le CHN pour dire sa satisfaction totale du service et de la qualité de médecine qu'on y pratique ne peut et ne doit pas passer comme un évènement banal, surtout lorsqu'on sait que c'est la première sortie de la tête de Mauritanie dans son ère démocratique.
ne trouvez vous pas que le conseiller communication du président doit être viré après cette bourde ?.

après la visite, certains bloggers se demandent quand est ce que les sanctions tombent et quelle serait leur sévérité ? ou encore quelle seraient les bonnes décisions que le président et sont équipe se donnent la peine d'appliquer en toute urgence pour sauver les âmes qui y sont hospitalisées ?

Détrompez vous, il y a rien de tout cela, le président est totalement satisfait et content du service rendu au sein de cet exemplaire d'hôpital !

encore une fois, le poème me revient à la tête :
3ala 9adri ahli el3azmi tati el3aza-imou .. etc
(c'est selon la grandeur de l'âme que l'on a (ou pas) les grandes ambitions)

monsieur le président je ne vous souhaite pas de tomber malade, mais si cela vous arrive, je prie Dieu pour que vous soyez soigné sur un lit à cet hôpital puisque vous en étés complètement satisfait.

Lambda.