lundi 23 avril 2007

dilemme à la présidence

Le vendredi à l'annonce de la nomination du PM, le gouvernement était prévu pour Lundi,aujourd'hui on nous dit que c'est légèrement retardé. Y aurait-il de l'eau dans le gaz chez la majorité présidentielle ?

puis surtout quelle est elle cette majorité là?
A première vue on dira El mithaq,APP et le groupe de Zein, il semblerait que chaque groupe ait droit à un nombre de portefeuilles ministériels, le tout étant de s'organiser pour que les "ministrables" correspondent aux critères définis par Mr le président sans oublier que Mr le président a besoin de cette majorité pour gouverner.

D'aucuns me diraient que les parlementaires mauritaniens votent toujours tout ce qui est proposé par le gouvernement. pas si sûr, car il faudra une contrepartie, un retour d'ascenseur ou peu importe le nom qu'on lui donne.
Une idée pourrait être de dissoudre ce parlement dans six mois ou un an s'il s'avère impossible à gérer mais quelles garanties a Mr le président que le prochain parlement élu lui serait plus acquis?

Revoyons un peu plus en détail ce fameux parlement, tout d'abord la coalition d'El Mithaq ,qu'ont-ils donc en commun ?
Des indépendants pratiquement tous issus de l'ex-PRDS ce qui d'ailleurs est le cas aussi de certains parlementaires RFD et UFP.

Nous avons donc, nous mauritaniens, voté pour un parlement majoritairement issu du PRDS donc habitué aux malversations et autres trafics d'influence et c'est ce parlement-là qui légiférera pour nous.

Quel pourrait donc bien être le moyen de pression qu'aurait le président pour pousser les députés à élire Mr Messoud comme président du parlement et les faire accepter de ne pas participer au gouvernement?

les alliances avec le diable ont toujours un goût amer quand on en vient à payer le prix.
LM