vendredi 20 avril 2007

un espoir fou

Ils sont enfin partis, en emmenant le fric avec eux comme dirait Bou6mag3our mais l’essentiel étant ils sont partis.

On s’est toujours dit qu’on payerait cher pour être débarrassés de tout ce petit monde, ils nous ont juste pris au mot !

Deux ans que le pays est en attente, deux années perdues à se demander si le CMJD va tenir ses promesses ou pas ? deux que l’économie ne va plus et que les investisseurs nationaux gardent leurs sous bien planqués, deux ans que les investisseurs étrangers attendent de savoir comment les choses vont évoluer et deux que les citoyens crèvent de faim dans une crise dont on attend le bout en vain.
Enfin nous voyons la lumière au bout du tunnel et ne restent plus que quelques heures d’un espoir incommensurable, tout ce qu’on a jamais osé espéré depuis toujours, le changement enfin.

Je me surprends à imaginer un gouvernement de personnes intègres et compétentes
Soyons fou, j’ose même espérer la fin de la période des trafics d’influence
Peut être même que ce gouvernement s’attaquera aux problèmes réels des mauritaniens.
Je ne rentre pas dans les détails, je ne veux pas gâcher ces instants de joie pure, en me rappelant à quel point notre pays est loin d’être parfait, et à quel point l’état n’offre pas le service minimum à tous les citoyens en terme de justice, de santé et d’éducation.

On y repensant pas étonnant qu’il ait eu le trac notre président lors de son investiture, imaginez-vous tenir entre ses mains non seulement l’avenir d’un pays mais surtout les espoirs de tout un peuple, à sa place j’aurais changé d’avis.
Alors bon courage à cette bande de fous qui prendront en main la destinée de la Mauritanie !
Puisses Dieu vous aider dans votre lourde tâche ; et n’oubliez pas que les espoirs déçus ne pardonnent pas !

RIM